5G et analytique, moteurs de la transformation des télécoms de l’Afrique à l’Europe

L’industrie des télécoms est en pleine transformation data-driven, menée par la 5G. En effet, selon IBM, 49% des leaders du secteur seraient prêts à investir considérablement dans cette technologie et son infrastructure au cours des trois prochaines années. Si cette tendance s’observe à travers le globe, il semblerait que les économies émergentes soient prêtes à prendre la tête de la course.

L’Afrique et le Moyen-Orient commencent à devancer les régions développées car ils disposent d’un avantage de taille : ils ne sont pas limités par les infrastructures existantes. Grâce à l’adoption rapide de la 5G, ils ont là l’opportunité de donner du pouvoir à leurs citoyens, d’améliorer les services commerciaux et de construire des villes intelligentes pour l’avenir.

Ce type de développement technologique va permettre aux économies émergentes d’avoir un impact réel sur le marché mondial, et il est important que les organisations en France et dans d’autres régions continuent également à investir dans cette infrastructure. Cela permettra une meilleure connectivité pour les entreprises, qui deviendront ainsi plus agiles et dynamiques que jamais.

Comment les organisations, en particulier les fournisseurs de télécommunications, peuvent saisir les opportunités que la 5G représente ? En exploitant la puissance des données et de l’analytique ?

Évaluer les possibilités offertes par la 5G

La pandémie Covid-19 a mis en lumière les inégalités qui subsistent en matière d’accès à Internet. Une enquête de la Banque mondiale, par exemple, a révélé que seul un tiers des élèves des écoles primaires, collèges et lycées du Nigeria ont pu suivre un enseignement en ligne pendant le confinement. Par ailleurs, selon la GSMA, près de 350 millions de personnes en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ne disposent toujours pas d’une connexion Internet mobile. Pour les pays émergents, une meilleure capacité de réseau peut avoir un impact sociétal fondamental, notamment la réduction de la fracture numérique. La 5G peut permettre à ces marchés de faire progresser leurs économies numériques et, ce faisant, d’améliorer la qualité de vie – du développement de nouvelles compétences à de meilleures offres d’emploi – à des communautés qui seraient autrement marginalisées.

Si l’évolution positive de la vie des citoyens grâce à la 5G est essentielle pour l’avenir de ces régions, cette technologie peut également faire progresser le fonctionnement des entreprises. En outre, elle donnera aux organisations des marchés émergents la possibilité de déployer de nouvelles technologies telles que l’Internet of Things (IoT), et des analytiques de données avancées. Cela pourrait, à terme, leur donner un avantage compétitif leur permettant de concurrencer leurs homologues établis. Cela vaut également pour les régions développées – la 5G va stimuler leurs activités en renforçant les capacités de big data.

De nouvelles sources de revenus pour les opérateurs télécoms

Le déploiement de la 5G et les avantages qu’elle peut générer ne pourront aboutir que si les opérateurs télécoms s’adaptent et répondent à la demande. Ces dernières années, en raison de la généralisation de l’adoption de la 5G, leurs sources de revenus traditionnelles, – dont les forfaits data et la télévision payante pour les consommateurs et la connectivité de bout en bout pour les entreprises – ont progressivement diminué. À titre d’exemple, aux États-Unis, le taux de pénétration des smartphones est saturé et la croissance des revenus mobiles a stagné.

Heureusement, la 5G a offert aux télécoms l’opportunité de transformer leur modèle économique et de générer de nouvelles sources de revenus, en répondant aux demandes émanant du marché des entreprises. Elle est désormais au cœur de leur transformation, via l’utilisation de technologies telles que l’IoT et l’analyse des données, qui sont essentielles pour optimiser les processus et stimuler la productivité et l’efficacité des organisations. Bien qu’une progression des sources de revenus traditionnelles soit encore possible sur le marché des consommateurs en Afrique et au Moyen-Orient, ces régions connaissent également une demande croissante de nouveaux modèles commerciaux provenant du marché des entreprises.

La preuve en est, de plus en plus d’entreprises sont susceptibles de miser sur la haute fiabilité de la 5G pour optimiser la logistique avec des capteurs IoT. Cela leur permettra de savoir rapidement et précisément quand la température de transport d’un produit n’est pas adaptée, ou quand une opération d’entretien sur un véhicule doit être effectuée, avant que ces problèmes ne perturbent la chaîne d’approvisionnement. Ce n’est là qu’un exemple de la manière dont les capteurs IoT pourraient profiter aux entreprises.

Avec le nombre d’appareils connectés à l’IoT dans le monde qui devrait atteindre 43 milliards d’ici 2023, les opérateurs de télécommunications auront bientôt la possibilité de fournir de nouveaux services. Les solutions offrant des analytiques basées sur l’IoT pour des secteurs spécifiques, comme la grande distribution ou l’industrie, seront très demandées. Selon Juniper Research, l’IoT et la 5G ont le potentiel d’atteindre un revenu d’environ 8 milliards de dollars d’ici 2025 pour les télécommunications.

L’impact de la 5G sur les initiatives smart city

Un autre domaine qui stimulera la demande mondiale de la 5G est celui des initiatives smart city actuellement en cours de développement. Au Moyen-Orient, l’exemple le plus marquant est celui de la municipalité d’Abu Dhabi, qui a déployé un réseau de services publics intelligents dans toute la ville. Ainsi, il est possible de voir en temps réel si des éléments tels que l’éclairage public ou les réseaux de transport public fonctionnent correctement, ce qui permet de mieux contrôler des éléments vitaux de l’urbanisation.

L’Afrique n’est pas en retard. Le Burkina Faso, par exemple, a utilisé l’IoT pour déployer des compteurs intelligents avec un mode de prépaiement. Au Kenya, la Konza Technopolis de Nairobi, actuellement en cours de développement, sera dotée de capteurs intégrés aux routes et aux bâtiments afin d’optimiser la circulation et les services publics. Cependant, pour que toutes ces applications fonctionnent, les données provenant des capteurs IoT des véhicules, des routes et des bâtiments doivent être collectées et analysées en temps réel. C’est pourquoi les entreprises télécoms doivent investir dans la 5G au niveau de l’infrastructure et envisager, dès le début du cycle d’adoption, la collaboration avec des fournisseurs de données et d’analytiques.

Les données et l’analytique au cœur de l’innovation

Pour que les télécoms puissent saisir les nouvelles opportunités de revenus générées par la 5G, il sera également crucial d’exploiter la puissance des données et de l’analytique pour améliorer leur connaissance client. Que ce soit sur un marché développé ou émergent, à mesure que le nombre de clients augmente et que les comptes se diversifient, il sera important d’avoir un accès en temps réel à leurs informations, afin de fournir le meilleur service possible. Cela implique de suivre non seulement les systèmes de facturation, les paiements et l’utilisation du réseau, mais aussi de les intégrer et de les croiser avec tous les points d’interaction entre le client et l’entreprise – des médias sociaux au support client.

Le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (AI) vont être essentiels à la pérennité des télécoms qui, traditionnellement, ont toujours été riches en données mais pauvres en informations. Malgré leur accès à de grandes quantités de données complexes provenant de diverses sources, en tirer une valeur et des actions significatives a toujours été un challenge. 

Les télécoms veulent désormais pouvoir ingérer et analyser tout type de données, qu’elles soient structurées, non structurées ou en flux continu, où qu’elles se trouvent (à la périphérie du réseau, sur site, dans le data center ou dans le cloud public, privé ou hybride). Pour ce faire, elles ont besoin d’une plateforme de gestion et d’analyse de bout en bout, capable de collecter, traiter, gérer et analyser les données pour en tirer des enseignements. Elles permettront ainsi au ML de mettre en œuvre certains des cas d’utilisation les plus pertinents, comme l’IoT et les écosystèmes connectés.

Par ailleurs, une plateforme intégrée offre également aux organisations une sécurité et une gouvernance cohérentes, permettant un meilleur contrôle de leurs propres données. Cela contribuera à atténuer le risque de passer par des problèmes tels que les violations de données, qui peuvent exposer les informations sensibles des clients et entraîner d’énormes amendes et une forte désaffection des clients.

En tirant parti de la puissance des données et de l’analytique, les télécommunications et autres organisations du Moyen-Orient et d’Afrique pourront tirer le meilleur parti de cette nouvelle ère portée par la 5G. Pendant ce temps, d’autres pays, dont la France, peuvent s’inspirer de ces enseignements pour mettre en œuvre leurs propres déploiements. Qu’il s’agisse de projets innovants de smart city avec l’IoT ou de la perspective de réduire la fracture numérique, les télécoms ont la possibilité d’être au centre d’une transformation qui aura un impact profond sur le fonctionnement des entreprises et l’amélioration de la vie des gens.

The post 5G et analytique, moteurs de la transformation des télécoms de l’Afrique à l’Europe first appeared on ProcuRSS.eu.