Blablacar lève 115 millions de dollars et se valorise 2 milliards

C’est la crise dans le transport. Mais pas pour tout le monde. Blablacar a annoncé ce 20 avril une levée de fonds de 115 millions de dollars, qui la valorise à 2 milliards de dollars. Ce nouveau tour de table, mené par VNV Global, est complété par Otiva J/F AB et FMZ Ventures. Une somme qui s’ajoute aux 100 millions de dollars de cash dont elle dispose. Au total, le site de covoiturage a levé plus de 560 millions de dollars depuis sa création en 2006. Cette levée de fonds sera probablement la dernière puisque la licorne envisage une entrée en Bourse d’ici 2022. 

A cette horizon, la société française prévoit de lancer un service de réservation de billets de train. Pas question d’exploiter des lignes de train comme le fait son concurrent FlixMobility en Allemagne. Il sera en fait possible d’acheter un billet de train SNCF sur l’application de Blablacar en plus des trajets en covoiturage et en bus. Présente dans 22 pays, la start-up compte d’abord lancer ce service dans l’Hexagone. Début 2023, elle proposera également au consommateur de coupler un billet de train et un trajet en covoiturage. En proposant une application multi-transport, Blablacar vient ainsi concurrencer la SNCF (à son capital) qui a lancé mi-2019 son assistant de mobilité.

Ce nouveau tour de table va permettre à Blablacar de doubler son réseau de bus en Europe d’ici fin 2021 – début 2022. Mais avant cela, la start-up prévoit de relancer cette activité fin mai ou début juin en France puisqu’elle est aujourd’hui à l’arrêt. Cette levée de fonds s’inscrit dans un contexte difficile pour Blablacar, qui avait réussi son année 2019 en dépassant les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, mais qui a ensuite vu son activité chuter de 30% en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. Cette tendance se poursuit au premier trimestre 2021 avec une baisse de 30% de son activité également (entre -50 et -55% en Europe). Cette situation aurait pu être bien pire. La licorne a sauvé les meubles grâce à ses activités dans des pays émergents comme la Russie, l’Inde ou encore le Brésil. Dans ces pays, Blablacar n’exclut pas des acquisitions pour accélérer sa croissance. Comme elle l’a fait en Ukraine où elle vient de racheter Octobus, une start-up spécialisée dans la numérisation des opérateurs de car.

The post Blablacar lève 115 millions de dollars et se valorise 2 milliards first appeared on ProcuRSS.eu.