Exclusif : comment le Cac 40 a défrayé les télétravailleurs pendant la crise

Pour faire face à la pandémie, les ressources humaines des entreprises du Cac 40 n’ont pas toutes misé sur les mêmes décisions. C’est ce qui ressort des données recueillies par le JDN auprès de 15 entreprises* du Cac 40 entre le 12 avril et le 20 mai 2021. A commencer par la distribution de tickets restaurants : seulement 7 des 15 entreprises ayant participé à notre enquête en ont distribué à leurs salariés en télétravail, dont 2 uniquement lorsque les collaborateurs en bénéficient dans le cadre de leurs activités habituelles. Idem pour la prise en charge des frais des salariés en télétravail : un tiers des entreprises déclarent ne prendre aucun frais en charge, 10 entreprises en prendre en charge une partie, dont 2 qui le font seulement pour les télétravailleurs disposant d’un avenant à leur contrat de travail dans le cadre du télétravail régulier.

Le vote est plus homogène du côté du management à distance : 10 entreprises sur 15 ont adopté de nouveaux outils digitaux depuis les premières restrictions sanitaires. Et elles s’entendent même sur l’outil à adopter : pour 8 d’entre elles, c’est surtout l’usage de Microsoft Teams qui s’est développé. Découvrez les autres enseignements de notre enquête dans l’infographie ci-dessous (et retrouvez-ici notre article sur l’après pandémie vu par les RH des entreprises du Cac 40).

*Air Liquide, Atos, Axa, BNP Paribas, Capgemini, Carrefour, Dassault Systèmes, L’Oréal, Michelin, Orange, Pernod Ricard, Saint-Gobain, Sanofi, Schneider Electric et Société Générale.

The post Exclusif : comment le Cac 40 a défrayé les télétravailleurs pendant la crise first appeared on ProcuRSS.eu.