Jeunes diplômés, pour votre premier emploi, préférez l’expérience au prestige

Comme chaque année, les écoles d’ingénieurs lancent sur le marché 37 000 nouveaux professionnels. Comme tout jeune diplômé fier de son parcours et prêt à en découdre, ces jeunes sont remplis d’idéaux et se voient déjà dans des postes prestigieux et à fortes responsabilités, ou dans des entreprises extrêmement visibles, dans la pure tendance GAFAM.

Au-delà du côté prestigieux de certaines entreprises ou de certains postes, il est important de comprendre qu’une carrière se construit dans la durée et bien souvent, le premier emploi conditionne l’ensemble de notre parcours. Ainsi, parfois, est-il préférable de cibler une entreprise moins visible mais au sein de laquelle un jeune diplômé va pouvoir s’épanouir, renforcer ses compétences et ses domaines d’expertise, plutôt que d’être le énième ingénieur d’une grande machine qui se souciera peu de le former au-delà des tâches et missions qui lui sont confiées. Forts de plus de 20 ans d’expérience du secteur du conseil en informatique, nous souhaitons vous livrer ici les quelques éléments clés à prendre en compte dans sa recherche de premier emploi.

Le multi-technologies et multi-contextes

Le confort peut consister à se dire : “Je suis bon en dans la techno X, Y ou Z, je vais donc chercher un emploi où je mettrai cela en application”. Cette façon de voir les choses peut effectivement apporter une certaine reconnaissance et une certaine autonomie, mais le revers de la médaille est que le jeune diplômé va devenir un spécialiste qui ne saura faire que ça. Et une vie professionnelle est très longue. La techno à la mode ce matin sera le legacy de demain.

Le jeune ingénieur a ainsi tout intérêt à chercher un emploi qui lui permettra et d’aborder les plus de technologies possibles, et sur un maximum de secteurs et de problématiques. Comme les gammes pour un musicien, cette expérience lui permettra plus tard de disposer d’une vision plus large et plus complète de son métier et le valorisera d’autant plus pour ses futurs postes.

Bien évidemment, envisager son premier emploi ainsi nécessite que le jeune soit pris en main par des consultants plus expérimentés qui auront la passion de transmettre leur savoir-faire.

L’accompagnement par des ingénieurs confirmés

Devoir se débrouiller tout seul pour trouver les bonnes informations, s’approprier les bonnes méthodes – parfois très différentes de ce qui a été appris à l’école – ou trouver les bons référents ne sont pas toujours choses simples.

Oui, les jeunes diplômés sont des professionnels à part entière, mais ils manquent d’expérience quoi qu’il en soit et l’expérience devra leur apporter un surcroît d’expertise et connaissances.

Il est donc essentiel, lorsque l’on choisir son premier emploi, de sélectionner une entreprise dont les plus expérimentés s’assignent comme mission de “transmettre les ficelles” aux plus jeunes. C’est une méthode gagnant-gagnant car plus les jeunes seront autonomes et plus les plus anciens pourront monter sur d’autres missions. Et au-delà de cette “formation interne express”, veillez à ce que ces connaissances et méthodes transmises puissent être mises en application auprès de différents clients et dans différents secteurs ou contextes.

L’accès au client

Cette notion de formation interne et de mise en application pratique multi-contexte passe bien évidemment par un accès au client. De nombreuses entreprises informatiques ne laissent pas leurs jeunes recrues accéder au client avant un certain temps d’expérience ou au contraire abandonnent leur consultant chez le client sans plus jamais s’en préoccuper. Or, la relation client avec le moins d’intermédiaires possible fait partie intégrante du métier d’ingénieur en informatique. Que l’on soit développeur, architecte, consultant ou autres, le client est le cœur même de ce que vous aurez à faire.

Accéder au client, c’est savoir directement ce qu’il souhaite, connaître ses “marottes” et ses spécificités. Et l’accès à ce dernier va vous faire avancer plus vite dans votre progression professionnelle car cela vous permettra d’être meilleur, plus précis et plus performant dans votre travail, car vous aurez eu accès directement à la personne pour qui vous remplissez votre mission.

Connaître, comprendre et aimer le métier de son client, c’est une meilleure garantie de lui apporter un service personnalisé et pertinent. Par ailleurs, un accès direct sans intermédiaire au client, c’est un premier pas dans la constitution d’un réseau de connaissances professionnelles qui joueront un rôle essentiel dans une carrière.

Le bien-être au travail

Une citation vieille comme le monde dit : “Faîtes de votre métier une passion, et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie”. Sans aller jusque-là, il est essentiel pour un jeune diplômé de rejoindre une entreprise qui le considérera du point de vue humain et non pas comme de la “chair à canon” qu’il utilisera jusqu’à ce que ce dernier n’en puisse plus et décide de quitter l’entreprise.

Au contraire, privilégiez une entreprise qui, avant de vous confier une mission, aura pris le soin de s’intéresser à vos envies et vos besoins personnels. C’est une fois encore gagnant-gagnant : si le jeune est heureux de ce qu’il fait, il travaille mieux, est plus performant et de fait le client est content. Et si le client est content, l’entreprise qui vous a recruté est heureuse également.

La hiérarchie adaptative et souple

Beaucoup d’entreprises sont très hiérarchisés et laissent peu de place à l’initiative et la compréhension du projet commun. Dans une structure plus petite et agile, le jeune ingénieur a la possibilité de voir et de comprendre les missions des autres ingénieurs de son entreprise. Il perfectionne ainsi sa compréhension des problématiques clients en disposant d’une vision à plus grand angle. Il peut plus rapidement acquérir des responsabilités et influencer l’orientation de l’entreprise : apporter sa propre pierre à l’édifice.

Certaines entreprises fonctionnent même avec une hiérarchie orientée “mission” qui permet de faire “tourner” les équipes, les responsabilités et les savoir-faire. Un ingénieur débutant dans une tel mode de fonctionnement peut tirer énormément de bénéfice en apprenant de tous les professionnels plus confirmés avec qui il aura à fonctionner.

En conclusion :

Le premier emploi est essentiel car il permet au jeune professionnel de conditionner sa vie professionnelle future. Alors parfois, mieux vaut ne pas céder aux chants des sirènes et préférer des structures qui seront un accélérateur de carrière et vous mettra réellement le pied à l’étrier, un étrier sûr, fiable et robuste. Et ensuite, vous n’aurez qu’à suivre la voie que vous aurez commencé de tracer en ce début de vie professionnelle.  

The post Jeunes diplômés, pour votre premier emploi, préférez l’expérience au prestige first appeared on ProcuRSS.eu.