Les applications cloud permettent d’améliorer la résilience au sein de la chaîne d’approvisionnement

Comme pour la plupart des activités commerciales, la Covid-19 a également perturbé la chaîne logistique et sa fonction. Du fait de la globalisation de la fabrication et de l’approvisionnement des intrants, les fermetures et les restrictions frappant la circulation des marchandises à travers le monde ont constitué une formidable pierre d’achoppement.

Cependant, les perturbations ne sont pas totalement nouvelles pour les professionnels de la chaîne d’approvisionnement, car celle-ci est souvent la première impactée par les catastrophes naturelles, les guerres, les restrictions commerciales, et ces derniers temps, les épidémies comme celles d’Ebola, du SRAS ou du MERS.

Les chaînes d’approvisionnement devraient rester fluides en 2021, mais les effets de la pandémie persisteront. Dans ce contexte, les enseignements tirés de cas précédents, ainsi que l’adoption de technologies comme les applications cloud dévoilent à quoi pourrait ressembler la gestion d’une chaîne logistique de prochaine génération centrée sur le cloud.

Pourquoi la chaîne d’approvisionnement n’a-t-elle jamais été aussi importante qu’aujourd’hui ?

La pandémie a souligné à quel point une chaîne d’approvisionnement solide et fiable était importante, en particulier pour les entreprises européennes qui ont délocalisé la fabrication à l’échelle mondiale et qui dépendent des importations — et de la libre circulation des matériaux au sein des pays de l’UE — pour maintenir la régularité des approvisionnements en marchandises. La situation est encore exacerbée par le Brexit et par d’autres problèmes commerciaux internationaux apparus ces dernières années.

D’un point de vue commercial, les effets de la Covid-19 varient fortement entre les secteurs et même au sein de ces derniers. Alors que les entreprises du secteur du luxe ont vu leurs ventes baisser de 50 %, les sociétés pharmaceutiques ont connu une demande exceptionnellement élevée en produits essentiels pour la prestation de soins et en médicaments contre certaines maladies comme la grippe, le diabète et les maladies infectieuses. En revanche, les produits non essentiels relevant de la chirurgie ont connu une forte baisse de leur demande, suivie de pics importants lorsque les taux d’infection se stabilisaient, avant de replonger lors de la deuxième vague de Covid-19.

Le secteur de la vente au détail a vu quant à lui l’émergence de nouveaux modèles commerciaux, comme la vente directe de biens de consommation emballés au consommateur, ainsi que l’offre de nouvelles prestations de services. Si chacun de ces modèles pose des questions spécifiques, ils ont en commun d’exiger une chaîne d’approvisionnement capable de s’adapter à l’évolution de la demande et de résister aux défaillances futures.

Le rôle des applications cloud

À mesure que les entreprises tirent les enseignements des analyses de leurs chaînes d’approvisionnement, il est de plus en plus évident que certains concepts bien établis comme les stocks à flux tendus et la délocalisation de la fabrication doivent être revus. Si certaines grandes entreprises disposent éventuellement des ressources nécessaires pour entreprendre une initiative d’une telle envergure, le temps reste néanmoins un facteur clé. Par ailleurs, les petites entreprises n’accèdent pas à ce type de ressources ou ne disposent pas des délais nécessaires. Les applications cloud ont alors un rôle primordial à jouer.

Grâce à leur conception et à leur structure hiérarchisée, les applications cloud sont relativement faciles à intégrer aux systèmes existants, ce qui les rend plus rapides à déployer. Basées sur le cloud, elles ne nécessitent pas d’infrastructure au fonctionnement coûteux. Leur utilisation et leur capacité de traitement sont également flexibles.

En outre, les applications cloud sont conçues pour des utilisateurs non informaticiens et s’exécutent sur des appareils courants tels que les ordinateurs portables ou les smartphones. Et comme l’efficacité de toute technologie dépend de son mode d’utilisation, la convivialité et l’accessibilité des applications cloud en font des solutions tout à fait viables.

Les tendances clés nourries par les applications cloud 

Visibilité et traçabilité en temps réel

L’efficacité d’un programme de fabrication repose sur la réception régulière et dans les temps des matériaux. Tout retard, en particulier pour une production en plusieurs étapes ou multisite, peut entraîner des répercussions de bout en bout, jusqu’au détaillant. Un matériau importé de Chine doit passer par plusieurs ports soumis à des restrictions légales en constante évolution tout au long de son trajet. Un délai de quelques semaines peut ainsi être prolongé de plusieurs mois.

Les applications cloud permettent aux fabricants d’intégrer la chaîne d’approvisionnement et tous les participants, des fournisseurs aux vendeurs du dernier kilomètre, ce qui permet une traçabilité précise et en temps réel de chacun des composants d’un produit fini. Cette visibilité permet aux parties concernées de prendre d’autres dispositions ou certaines mesures correctives. 

Amélioration des prévisions de la demande

Le caractère imprévisible de la demande constitue peut-être le plus grand problème auquel les entreprises sont confrontées lorsqu’elles évoluent dans un environnement marqué par une pandémie. Si l’on y ajoute l’évolution des tendances de consommation, l’offre restreinte de main-d’œuvre due à la distanciation physique et la pénurie en matières premières, la tâche en devient d’autant plus ardue. Pour y remédier, certains fabricants se tournent vers la technologie.

Une chaîne logistique centrée sur le cloud rend accessibles toutes les données depuis une unique plateforme et offre une puissance de calcul sensiblement plus rapide que les systèmes existants. Cette démocratisation des données permet aux responsables de la chaîne d’approvisionnement d’effectuer plus de simulations et de scénarios pour améliorer la prévision de la demande. Par exemple, le secteur du luxe peut utiliser des projections pour redéfinir ses objectifs en matière de stocks et optimiser l’utilisation de ses capacités afin de tenir compte de la chute brutale de la demande.

Pollinisation croisée des technologies

Les applications cloud se distinguent essentiellement par leur compatibilité et par leur interopérabilité. Leur principal avantage réside dans leur capacité à exploiter les données pour faciliter la prise de décision. Il est ainsi pertinent de les utiliser en conjonction avec d’autres technologies émergentes comme notamment, l’IdO, l’IA, l’apprentissage automatique, la blockchain ou les analyses de données. Elles donnent lieu également à un niveau d’automatisation élevé dans les ateliers ou les entrepôts grâce à la robotique, les véhicules autonomes ou les aéronefs sans pilote.

Ainsi, à mesure que la chaîne logistique devient une activité interfonctionnelle, la combinaison d’applications cloud avec d’autres technologies pourrait aboutir à une solution polyvalente, fort utile à ses futurs responsables.

The post Les applications cloud permettent d’améliorer la résilience au sein de la chaîne d’approvisionnement first appeared on ProcuRSS.eu.