Pourquoi votre déclaration d’impôts est peut-être fausse

Préremplie depuis 2006 et désormais automatique pour des millions de contribuables, la déclaration d’impôts doit toutefois faire l’objet d’une grande vigilance de la part de ceux qui la souscrivent. Car si l’administration fiscale pré-complète les déclarations de revenus grâce aux informations que lui communiquent des tiers, comme les caisses de retraite, les employeurs, l’Urssaf, etc., il suffit que les organismes aient du retard dans la transmission des données concernant les déclarants ou, pire, que les montants qu’ils indiquent au fisc soient erronés, pour que la déclaration d’impôt préremplie soit pipée.

Les indemnités journalières ont pu être comptabilisées deux fois

Sauter, consciemment ou non, l’étape de la vérification des données préremplies constitue donc une erreur pouvant coûter cher au contribuable. Certains de ces chiffres en particulier méritent que vous leur accordiez une attention toute spéciale. Les voici  :

  • Les frais de télétravail si vous avez bénéficié d’une allocation. Ils sont exonérés d’impôts dans la limite de 550 euros. Votre employeur a dû retrancher ces frais de votre revenu imposable. Si vous avez un doute, posez-lui directement la question
  • Le salaire communiqué par votre employeur. Les déclarants âgés de 25 ans au plus tard au 1er janvier de l’année d’imposition ainsi que les étudiants ont intérêts à se montrer particulièrement vigilants : les revenus qu’ils perçoivent pour l’activité qu’ils exercent pendant l’année ou pendant les vacances scolaires sont exonérés d’impôt sur le revenu dans la limite de 4 618 euros par an. Or, leur(s) employeur(s) ne s’embarrassent pas avec cela et se contentent de déclarer les salaires qu’ils leur versent. Idem pour les apprentis qui, dans le cadre de leur contrat, bénéficient d’un abattement de 18 473 euros dont ne tient pas compte leur employeur au moment de transmettre les informations à l’administration fiscale. Les journalistes, rédacteurs, photographes, directeurs de journal ou critiques dramatiques ou musicaux ne sont pas mieux lotis, puisque le montant prérempli dans leur déclaration d’impôt ne prend pas compte l’abattement fiscal de 7 650 euros auquel ils ont droit
  • Les indemnités journalières de maladie potentiellement perçues en 2020 : elles pourraient être supérieures à leur montant réel, votre employeur ayant pu les déclarer au fisc alors que les caisses de Sécurité sociale s’en étaient déjà chargées. Elles sont alors comptabilisées deux fois
  • Les montants prélevés à la source en 2020 : ceux-ci ont fait leur apparition pour la première fois en 2021 dans la déclaration d’impôts préremplie dans les cases 8HV, 8VI, 8HX et 8IX. En cas d’erreur, les chiffres pré-renseignés doivent être corrigés. En présence de retenue à la source, pour corriger les montants de salaires / retraites préremplis, vous devez cliquer sur le bouton d’édition, matérialisé par un crayon, situé à droite de la case. En l’absence de l’icône, vous devez corriger directement dans la case.

Comment corriger les indications qui sont fausses

Pour rappel, depuis 2019, la déclaration d’impôts en ligne devient obligatoire pour tous, sans distinction de revenu fiscal de référence. Le fisc admet toutefois des exceptions pour les personnes qui ne sont pas en capacité de passer par le téléservice pour déclarer leurs revenus. Pour corriger leur déclaration, les déclarants qui continuent d’utiliser le formulaire 2042 au format papier doivent inscrire les bonnes valeurs dans les cases blanches prévues à cet effet. La procédure est plus simple pour les télédéclarants, qui n’ont qu’à saisir directement les bons montants.

Que se passe-t-il si vous ne modifiez pas des informations qui doivent l’être ? La déclaration des revenus de 2020 permet de calculer un solde qui sera soit positif (vous avez finalement un impôt à régler), soit négatif (vous avez droit à une restitution). En cas d’incorrection dans les éléments déclarés, le calcul de ce solde se trouvera affecté. Il se peut donc que vous ayez un montant à payer au 15 septembre 2021 alors que cela n’aurait pas dû être le cas ou, au contraire, que vous receviez à l’été par virement une somme à laquelle vous n’étiez initialement pas éligible.

Bon à savoir : les contribuables peuvent corriger leur déclaration autant de fois qu’ils le souhaitent jusqu’à la date limite de dépôt dans leur département. Ils peuvent même le faire après la réception de leur avis d’imposition, en passant par le service de télécorrection, accessible généralement d’août à mi-décembre. Pas question, toutefois, de détourner le système pour réaliser un gain de trésorerie : même si la déclaration a été rendue dans les temps, des intérêts de retard à taux réduit pourront être appliqués sur les sommes non déclarées dans les délais impartis.

The post Pourquoi votre déclaration d’impôts est peut-être fausse first appeared on ProcuRSS.eu.