Windows 11 : un teaser confirme le nouveau fond d’écran

Sommaire
Windows 11 : date de sortie
Windows 11 : concept
Windows 11 : nouveautés
Windows 11 en mode tablette
Windows 11 pour les développeurs
Windows 11  : prix
Télécharger Windows 11

[Mise à jour le jeudi 24 juin 2021 à 10h20] Microsoft a publié sur Twitter un nouveau teaser vidéo sur le compte officiel de Windows en amont de la présentation officielle de Windows 11 prévue ce jeudi 23 juin. Il confirme l’authenticité du nouveau fond d’écran de Windows 11, qui devrait être proposé par défaut. Un arrière-plan qui est présent dans la version de développement du nouvel opus qui a fuité sur Internet. Le style de cet arrière-plan, en forme de corail stylisé, apparait sous forme de reflet dans les yeux de la jeune femme filmée (voir tweet ci-dessous).  

Whats next? Find out June 24th at 11 am ET when we go live. Set your reminder https://t.co/bk0mVX2d5S pic.twitter.com/bLZmqRyIgH

— Windows (@Windows) June 22, 2021

Quelle est la date de sortie de Windows 11 ?

Microsoft a annoncé la tenue d’une conférence en ligne le 24 juin 2021 pour présenter “la prochaine étape de Windows”. L’éditeur a égrainé plusieurs petits indices pour laisser penser qu’il lèvera bien le voile à cette occasion sur Windows 11. Sur la page d’annonce de l’événement, la lumière portée sur le sol depuis la fenêtre du logo de Windows est uniquement découpée verticalement. Le montant coupant la fenêtre horizontalement n’apparaît pas (voir tweet ci-dessous). Résultat : La lumière forme clairement deux barres, évoquant le chiffre 11. Autre indice : la conférence débutera à 11 heure du matin, heure de la côte Est des Etats-Unis (soit à 17 heures, heure française).

Looking forward to June 24th, hope you’ll join us! #MicrosoftEvent https://t.co/bDONj8sPL4 pic.twitter.com/551P6wLY9z

— Panos Panay (@panos_panay)

Windows 11 pourrait correspondre à la seconde mise à jour annuelle de Windows pour 2021 (nom de code : 21h2). Microsoft a officiellement lancé la première (21h1) le 18 mai dernier. Baptisée Windows 10 May 2021 Update, il s’agit d’une version mineure sans évolution significative. Parallèlement, le groupe n’a pas diffusé de nouvelle bêta de la seconde mise à jour 2021 depuis le 26 mai dernier (et ce, après en avoir livré six d’affilée en un mois). Microsoft souhaiterait-il ménager ses bêtatesteurs en vue de jouer sur l’effet de surprise le 24 juin ? De là à le penser, il n’y a qu’un pas. Si Windows 11 correspond bel et bien à la seconde mise à jour annuelle de Windows, il sera alors probablement lancé en septembre ou octobre prochain, date à laquelle sort chaque année cet opus. Selon Bloomberg, une préversion de la nouvelle édition sera proposée dans la foulée de l’événement du 24 juin.

Autre indice livré par le groupe, Microsoft a mis en ligne dans la foulée sur Youtube une vidéo de teasing toujours en amont de sa conférence du 24 juin prochain. Elle reprend les sons de démarrage de Windows 95, Windows XP et Windows 7. Le tout ralenti à 4000%. Evidemment, le message est clair : le groupe entend dévoiler la suite de l’histoire. Avec pour objectif de livrer un nouvel indice sur la version qui sera présentée le 24 juin : la vidéo dure très exactement 11 minutes. 

Quel sera le concept de Windows 11 ?

Une vidéo d’une bêta de développement de Windows 11 (Build 21996.1) a été publiée sur Twitter par Tom Warren de The Verge (voir ci-dessous). Cette préversion non-officielle, l’une des dernières avant la version finale, avait été initialement proposée en téléchargement par le site japonais Beebom via le service de stockage en ligne Google Drive. Suite à une plainte de Microsoft à l’encontre de Google, elle a depuis été retirée. Une action qui tend à prouver que l’éditeur américain reconnait l’authenticité de cette copie. 

Premier élément qui saute aux yeux en regardant cette vidéo : une barre de tâches centralisée ainsi qu’un menu Démarrer épuré qui apparaît sous forme de fenêtre flottante au centre de l’écran. L’interface semble ainsi se calquer sur celle de MacOS. Le menu Démarrer se décale vers la gauche au fur et à mesure des applications ouvertes. Le gestionnaire de tâches et l’ancien panneau de configuration sont toujours présents. Quant au thème graphique de l’OS, il est beaucoup plus clair que celui de Windows 10, le bleu continue de prédominer. Les fenêtres applicatives sont désormais transparentes et affichent des coins arrondis. Comme sous Windows 10, un thème sombre est également disponible. 

here’s a first look at Windows 11. There’s a new Start menu, rounded corners, a new startup sound, and more https://t.co/VDS08QPsl5 pic.twitter.com/OkCyX3TtmI

— Tom Warren (@tomwarren) June 15, 2021

Si l’utilisateur souhaite revenir à l’ergonomie historique de Windows 10, il a la possibilité de replacer le bouton Démarrer et les icônes de la barre de tâches sur la gauche de l’écran, comme le montre la capture ci-dessous, également publiée par Tom Warren sur Twitter. 

Viennent s’incruster dans le menu Démarrer des icônes applicatives transparentes que l’utilisateur pourra épingler en fonction de ses préférences. Dans la partie inférieure du menu, un bloc “Recommandé” regroupe les dernières applications ouvertes. Quant aux tuiles animées auxquelles nous avait habitués Windows 10, elles ont disparu. Dans la barre de tâches, un bouton Widgets fait son apparition en lieu et place de Microsoft News. Il donne accès à une interface où intégrer quelques widgets applicatifs de son choix pour accéder aux flux d’informations MSN correspondants (actualités, météo, bourse…). Selon le compte Twitter WalkingCat, toujours bien informé sur les plans du groupe de Redmond, cette interface permettra à terme d’intégrer des widgets d’applications tierces (voir tweet-ci dessous).

Windows Widgets will be 1st-party only initially, with 3rd-party support comes later. https://t.co/2qPeJq6Ydm

— WalkingCat (@_h0x0d_) June 20, 2021

“La structure ressemble à celle de la variante Windows 10X, finalement abonnée par Microsoft (qui devait équiper de futurs terminaux à double écran rabattable, ndlr)”, indique Mary Jo Foley. Selon l’experte de Microsoft, Windows 11 sera livré aux partenaires OEM de l’éditeur ce mois-ci ou le mois prochain en vue de l’intégrer à leur future ligne de PC et tablettes, puis il sera diffusé auprès du grand public à l’autonome. 

La version de développement dont est issue la vidéo mentionne “Windows 11 Pro”, mais également “Windows Feature Experience Pack 321.14700.0.3”. Une brique qui pourrait être utilisée par Microsoft pour délivrer et mettre à jour les composants et applications de Windows 11 indépendamment du noyau de l’OS qui resterait celui de Windows 10. Toujours d’après Mary Jo Foley, Microsoft va d’ailleurs continuer à supporter Windows 10 et prévoit en parallèle une mise à jour de celui-ci, comme chaque année à l’autonome (mise à jour 21H2). Comme le groupe s’y était engagé lors de sa sortie, Windows 10 sera supporté jusqu’en 2025. Sachant qu’à destination des entreprise, un canal de maintenance à long terme (LTSC) sera proposé pour un support jusqu’en 2030.

Windows 11 donne la possibilité de revenir à un écran d’accueil sur le modèle de Windows 10. © Tom Warren

“Le nouveau logiciel intégrera des moyens de créer plus facilement des connexions entre les utilisateurs et les communautés qui les intéressent”, confie un porte-parole de Microsoft à Bloomberg. Pour les spécialistes de Microsoft Paul Thurrott et Leo Laporte, cette vision pourrait se traduire par l’intégration de Teams à Windows. Une piste qui semble d’autant plus crédible qu’une nouvelle version de la messagerie collaborative de Microsoft serait en préparation.

Quelles seront les nouveautés de Windows 11 ?

Windows 11 fait la part belle aux évolutions envisagées pour Windows 10X (voir ci-dessus). Destiné au départ à des terminaux à double écran tactile rabattable qui seraient sortis en 2022, Microsoft a finalement annoncé l’annulation de cette stratégie produits. Dans un post publié le 18 mai, le groupe indique “vouloir accélérer l’intégration de la technologie 10X à d’autres parties de Windows et d’autres produits”. Et John Cable, vice-président program management Windows Servicing et Delivery de préciser : “Une partie (de 10X, ndlr) se reflète déjà dans les bêtas de Windows, par exemple la nouvelle technologie de container d’application que nous sommes en train d’intégrer à Microsoft Defender Application Guard, ainsi qu’une expérience de saisie vocale améliorée et un clavier tactile modernisé avec un dimensionnement des touches, des sons, des couleurs, et des animations optimisées.”

Quel serait le rôle de ces containers logiciels ? Ils ont initialement pour but de faire tourner les logiciels Windows d’ancienne génération (Win32), encore très nombreux, sur les terminaux ARM, des appareils à la fois plus légers, moins énergivores et souvent moins chers. L’objectif de Microsoft serait ainsi de relancer, en lien avec ses partenaires constructeurs, un mouvement en faveur de device d’entrée de gamme capables de concurrencer les Chromebooks. La nouvelle version de Teams en préparation serait d’ailleurs conçue pour ce type d’appareils de faibles capacités. Certes, une version de Windows 10 pour ARM existe déjà, mais les fabricants n’ont pas suivi et ne proposent pas de produits dans cette configuration.

Comment fonctionne Windows 11 en mode tablette ?

Avec Windows 11, Microsoft tente manifestement d’unifier le mode desktop et le mode tablette de l’OS. Auto-adaptative en fonction de la taille de l’écran et de son caractère tactile, la barre de tâches est unique dans les deux modes. Revers de la médaille : la gestion du fenêtrage en mode tactile est plus lourde et moins facile à manipuler. 

En revanche, on relève une fluidité des animations qui rapproche le mode tablette de Windows 11 de celui des iPad. Le passage du portrait au paysage est sensiblement plus rapide. De plus, l’OS gère désormais la superposition des fenêtres applicatives, ce qui n’était pas présent dans Windows 10. Les utilisateurs peuvent désormais empiler les fenêtres les unes sur les autres et ainsi bénéficier d’un multitâche.

Windows 11 : quel changement pour les développeurs ?

Microsoft planche sur une solution visant à réconcilier sa technologie applicative d’ancienne génération (Win32), qui était celle de Windows 7, avec Universal Windows Platform (UWP), introduit avec Windows 8. Baptisée Project Reunion, elle équipe Win32 d’API permettant de réutiliser des développements réalisés dans ce mode au sein des applications modernes UWP sans avoir à recoder. Une annonce d’emploi publiée le 12 mai sur le site de Microsoft confirme l’intention du groupe d’intégrer Project Reunion à l’occasion de la refonte de l’interface graphique de Windows.

En ligne avec cette stratégie, Windows 11 devrait intégrer un nouveau Store d’applications, dixit Zac Bowden dans Windows Central. Aux côtés d’une interface graphique refondue, la marketplace devrait voir évoluer son mode de soumission. Selon Zac Bowden, les développeurs d’applications Win32 ne seront plus tenus de soumettre leur logiciel sous forme de package MSIX, ni d’utiliser le système de mise à jour et la plateforme de gestion commerciale de Microsoft. Ils auraient également la possibilité de recourir dans leur app à des plateformes d’e-commerce de tiers, mais aussi d’héberger leurs logiciels et mises à jour sur leur propre réseau de diffusion de contenu (CDN). Conclusion : on pourrait s’attendre à une refonte du Microsoft Store d’ici la présentation officielle de Windows 11 le 24 juin.

Quel sera le prix de Windows 11 ?

Les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8 pourront-ils migrer gratuitement vers Windows 11, comme c’était le cas avec Windows 10 ? C’est ce que suggère la version de développement de Windows 11 qui a fuité sur Internet à quelques jours de la présentation officielle de la nouvelle version de l’OS par Microsoft. Le site XDA Developers a déniché dans la préversion en question des clés de configuration autorisant le support de Windows 7 et de Windows 8. Des clés qui, en l’état, permettent à ces deux OS de passer sans frais à Windows 11. Selon la dernière étude de NetMarketShare remontant à octobre 2020, Windows 7 serait encore installé sur 20,41% des ordinateurs à travers le monde. Reste à savoir quelle sera la configuration matérielle minimale requise pour faire tourner la nouvelle version. 

Comment télécharger Windows 11 ?

Dans la droite ligne de Windows 10, Windows 11 devrait être proposé sous la forme d’une mise à jour aux possesseurs de terminaux Windows. Seule condition : posséder un appareil Windows 10 avec les caractéristiques nécessaires. Microsoft pourrait également mettre à disposition un assistant de mise à jour comme il l’a fait avec Windows 10 pour les utilisateurs de Windows 7. Enfin, Windows 11 devrait pouvoir être téléchargeable sous la forme d’une image ISO permettant de l’installer depuis un support externe (CD, DVD, ou clé USB).

The post Windows 11 : un teaser confirme le nouveau fond d’écran first appeared on ProcuRSS.eu.