Cédric Ramat (Pernod Ricard) : “Chez Pernod Ricard, nous diviserons par deux le nombre de nos voyages d’affaires grâce au virtuel”

Contenu du podcast

1’20 “La crise n’a pas eu d’impact sur les effectifs. […] Nous n’avons fait appel à aucune aide de l’Etat en France. Nous avons réalloué des personnes, venues en support d’autres équipes, comme celles de la grande distribution en France.”

4’07Notre équipe de leadership RH mondiale qui se réunissait trois fois par an s’est réunie une fois par semaine, virtuellement, pour partager les bonnes pratiques et voir les évolutions.”

4’44 “Nous avons eu recours à la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat pour les salaires en-dessous de 55 000 euros. […] Nous avons lancé des aides à la garde d’enfant, à l’équipement pour les collaborateurs en télétravail et pour ceux qui étaient sur le lieu de travail.”

6’07 “Nous ne verserons pas la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat en 2021, puisque nos affaires reprennent un cours normal et que tous nos systèmes d’incentives vont se remettre à fonctionner normalement.”

6’41La crise a été un accélérateur de transformation pour les RH du groupe. Nous avions commencé une transformation digitale des RH deux ans avant la crise, pour avoir une offre RH qui s’adapte le plus possible aux collaborateurs, grâce à la data.”

7’54 “En juillet 2020, nous avons ouvert, un peu à l’insu de notre plein gré puisque nous les avons décidés il y a quatre ans, des locaux post-Covid. Ce sont des bureaux pour se rencontrer, en flex total. Même Alexandre Ricard n’a pas de bureau. […] L’été dernier, nous étions plein. Depuis le premier confinement, mon problème n’est pas d’attirer les collaborateurs sur site mais plutôt de dire aux gens de ne pas venir au bureau.”

10’25 “Avant la crise, nous étions à une journée par semaine de télétravail au siège français de Pernod Ricard.”

11’29 “Nous avons décidé l’an dernier de ne pas signer d’accord de télétravail.”

11’38 “L’équilibre qui semble bien fonctionner chez Pernod Ricard en France se situe autour de deux jours télétravaillables par semaine.”

15’49Si on sonde les collaborateurs, plus des trois quarts d’entre eux nous disent ‘On est prêt à revenir quand vous voulez pour le nombre de jours qu’il sera possible d’effectuer sur site’”

18’41 “Nous diviserons par deux le nombre de voyages d’affaires que l’on faisait. Lorsque nous faisions deux réunions par an dans un pays A, nous en ferons une en virtuel et une en physique. […] Et quand on se déplacera, ce ne sera pas pour aller dans des salles de réunion mais pour aller voir nos consommateurs, nos clients et découvrir ces marchés.”

Biographie

Cédric Ramat, directeur des ressources humaines et sustainability & responsibility de Pernod Ricard. © JDN

Aujourd’hui directeur des ressources humaines et sustainability & responsibility au niveau groupe chez Pernod Ricard, Cédric Ramat occupait auparavant le poste de DRH pour Pernod Ricard Americas.

Avant de rejoindre le groupe de spiritueux en 2008, il a chapeauté les RH d’Orangina France, où il a fait son entrée en 1993 au poste de HR manager, avant d’être nommé directeur régional des ventes. C’est chez Microsoft qu’il a débuté sa carrière, en tant que training & compensation manager. Cedric Ramat est titulaire d’un DESS en management des ressources Humaines obtenu à l’Université Paris-Dauphine.

The post Cédric Ramat (Pernod Ricard) : “Chez Pernod Ricard, nous diviserons par deux le nombre de nos voyages d’affaires grâce au virtuel” first appeared on ProcuRSS.eu.